Modélisation Quantique


La modélisation quantique est une discipline émergente qui applique les idées, les méthodes et les modèles développés dans la physique quantique pour les appliquer dans de nouveaux domaines des sciences humaines et cognitives. En effet, le formalisme mathématique de la théorie quantique peut être transposé à d'autres domaines comme l'économie, l'interaction sociale, la psychologie, l'intelligence artificielle, la linguistique, la recherche d'information, les sciences sociales, la biologie, l'apprentissage automatique, la logique, etc. De plus, beaucoup de propriétés clés des systèmes quantiques comme la non-commutativité des mesures, l'indétermination, la non-séparabilité, la présence d'inégalités probabilistes non classiques, peuvent être mises en évidence dans les systèmes évoqués plus haut.
Rappelons enfin que l'atelier "Quantum Interaction" propose un forum international annuel pour des rencontres entre chercheurs en "sciences exactes" et en "sciences humaines" qui développent la modélisation quantique.
Ce groupe de travail parisien peut être considéré comme un de ses compléments à l'échelle locale.


Réunion prévue lundi 21 janvier 2019,
                                                ISC-PIF, 113 rue Nationale, 75013 Paris, à 14h.    

Pierre Rouchon (Enseignant-chercheur, Mines Paris Tech)
"Trajectoires quantiques"

L'exposé commencera par le temps discret avec la boite à photons du Laboratoire Kastler Brossel pour aller vers le temps continu. Il s'agit de modèles Makoviens qui décrivent bien les expéériences actuelles sur les systèmes quantiques ouverts comme les circuits supra-conducteurs.


Réunion prévue lundi 11 février 2019,
                                                ISC-PIF, 113 rue Nationale, 75013 Paris, à 14h.    

Alexia Auffèves (Directeur de Recherche au CNRS, Institut Néel, Grenoble)
"Pourquoi le "hasard quantique" est il quantique?"

Résumé d'auteur.
On dit souvent que l'aléatoire quantique et l'aléatoire classique sont de nature différente. Cependant, le lien entre l'aléatoire quantique et la quantification de valeurs d'observables n'est que rarement discuté.
Dans une première partie, je présenterai les différences entre l'aléatoire quantique et l'aléatoire classique au sein de la récente "approche CSM", qui propose une nouvelle ontologie pour la mécanique quantique. Dans cette perspective, l'aléatoire quantique est une conséquence logique de deux propriétés de nature purement quantique : la contextualité et la quantification.
Je comparerai ensuite la physique quantique à différentes branches de la thermodynamique, deux théories fondées sur l'aléatoire. Je montrerai que la vision et le programme proposés par CSM remettent profondément en question une approche réductionniste du monde où le classique "émergerait" du quantique. En conclusion, j'évoquerai les nouvelles promesses technologiques de l'aléatoire quantique dans le domaine émergent de la thermodynamique quantique.



Réunion prévue lundi 11 mars 2019,
                                                ISC-PIF, 113 rue Nationale, 75013 Paris, à 14h.    

Michel Gondran (Académie Européenne Interdisciplinaire des Sciences)
"Une interprétation synthétique, la théorie de la double préparation"


Animation :   François Dubois, duboisf - at - cnam - dot - fr,
                      Zeno Toffano, zeno - dot toffano - at - supelec - dot - fr

mise à jour : 10 décembre 2018